Travaux publics

  • Baisse de la limite de vitesse

    Réduction de la vitesse à Gore  

    Règlement No 229

    Au cours de l’été, la municipalité a décidé de réduire la vitesse sur tout son territoire à 40 km/h (sauf évidemment sur la 329, qui est sous la responsabilité du Ministère des transports). Suite à une période d’essai, la municipalité a réajusté le tir en réinstaurant une vitesse de 50 km/h sur le chemin Breamar et sur une partie du Chemin Cambria. De plus, la vitesse de 30 km/h fut adoptée sur la portion de Cambria entre le chemin Rodgers et la 329.

    Cette page explique la démarche municipale concernant la limite de vitesse sur son territoire.

    D’abord, il faut garder en tête que la vitesse est reconnue comme étant l’une des principales causes d’accidents de la route. Le tableau ci-dessous, construit à partir de données de la Société de l’Assurance Automobile du Québec (SAAQ), montre que 37% des accidents corporels ont lieu en milieu résidentiel et 16% en milieu rural et forestier.  

    De nombreuses études affirment que l’accroissement de la vitesse augmente le risque de collision et la gravité des blessures qui en résultent. Sur tous les types de routes en milieu urbain et rural, une réduction de 10 % de la vitesse entraîne une réduction de 32 % des collisions mortelles et de 15 % du nombre de collisions avec blessures graves et légères. Selon le site Internet de la SAAQ, on estime qu’au Québec la vitesse au volant était en cause, en moyenne, pour :

    • 175 décès (38 % du nombre annuel de décès)
    • 645 blessés graves (32 % du nombre annuel de blessés graves)
    • 8150 blessés légers (21 % du nombre annuel de blessés légers)

    Plusieurs facteurs expliquent les liens entre la vitesse et le risque de collision. En premier lieu, plus un conducteur roule vite, plus son champ de vision périphérique diminue (Voir Figure 1). Ainsi, un automobiliste qui roule trop vite risque de ne pas apercevoir un enfant qui s’apprêterait à traverser la rue.

    Plus la vitesse augmente, plus les distances de visibilité d’arrêt augmentent : cette distance fait plus que doubler entre 30 km/h et 50 km/h. Ainsi, le conducteur d’une voiture circulant à 30 km/h aura besoin de 30 mètres pour s’arrêter et de 62 mètres s’il roule à 50 km/h (voir Figure 2). Ces distances d’arrêt sont encore plus importantes pour les camions et les autobus. De façon générale, une vitesse initiale plus faible peut permettre à un conducteur d’éviter la collision avec un piéton qui traverse la chaussée. Plus les vitesses sont élevées, plus les risques de collision sont importants.

    Les conséquences sont importantes pour les piétons victimes de collisions: lorsque la vitesse d’impact lors d’une collision est de 30 km/h, la probabilité du décès d’un piéton est de l’ordre de 10 % ; à 50 km/h, elle dépasse 75 %. Cela est illustré sur la Figure 3, présentée ci-dessous.

    Augmenter la sécurité de tous les usagers de la route

    À Gore comme ailleurs, les usagers de la route sont multiples. Les cyclistes, les piétons et les automobilistes circulent en harmonie et nous souhaitons améliorer la sécurité de tous les usagers. Non seulement la vitesse excessive augmente-t-elle les risques de blessures et de décès pour les piétons et les cyclistes, elle réduit également leur sentiment de sécurité. Le sentiment d’insécurité est lié, entre autres, à la vitesse perçue et peut s’accroître particulièrement chez les enfants, les personnes âgées et les personnes handicapées. Quant aux cyclistes, 52 % se disent peu ou pas du tout en sécurité lorsqu’ils circulent à bicyclette sur les routes. Les principaux facteurs évoqués sont le fait que les automobilistes ne font pas attention aux vélos (40 % des répondants), le manque de pistes cyclables (22 % des répondants) et la vitesse des conducteurs (18 % des répondants). En résumé, la vitesse des véhicules motorisés ainsi que la présence et la qualité générale des aménagements piétons et cyclistes influencent la pratique de la marche et du vélo.

    Préserver le calme de tous

    Nous espérons que la baisse de vitesse dans plusieurs secteurs de la municipalité contribuera à la quiétude de tous. La baisse de vitesse diminue le bruit associé aux voitures et aux camions (voir le tableau ci-dessous).

    Le noyau villageois à 30 km/h

    Sur le chemin Cambria, entre la 329 et le coin du chemin Rodgers, la vitesse a été réduite à 30 km/h. Plusieurs bâtiments et infrastructures municipaux et communautaires, y compris les boîtes aux lettres situées au coin du chemin Rodgers, le parc municipal, la garderie, le parc à chiens, la caserne des pompiers, le bureau municipal, l'église et enfin le centre communautaire Trinity, se trouvent ce tronçon de route de 1 km. C'est la zone dans laquelle il y a le plus de circulation et de piétons. Lors d'un récent accident près du bureau municipal, un piéton a malheureusement été blessé par une voiture. Nous espérons que la réduction de vitesse augmentera la sécurité de tous les utilisateurs.

    Le temps réellement perdu

    Par exemple, le chemin Scott fait environ 5 km. Pour parcourir 5 km à 50 km/h, il faut 6 minutes. À 40 km/h, cela prend 7 minutes 30 secondes. Il faudra 1 minute 30 secondes de plus pour parcourir 5 km. Pour le Chemin du lac Chevreuil, longue d'environ 6 km, la différence de temps entre les deux vitesses est de 1 minute et 48 secondes.

    Dans une communauté soudée comme la nôtre, tous les résidents, les animaux de compagnie et les animaux sauvages méritent 1 minute et 30 minutes pour assurer leur sécurité.

  • Être prêt pour l'hiver à Gore

    Pneus d'hiver : la règlementation provinciale indique que les pneus d'hiver sont obligatoires au Québec à partir du 1er décembre. À Gore, l'hiver débute plus tôt et nous recommandons la pose de vos pneus d'hiver à partir du mois de novembre. 

    Stationnement : Il est interdit de stationner sur les voies publiques dans le Canton de Gore entre le 15 octobre et le 15 avril. Les déneigeurs doivent être en mesure de dégager la neige des routes en tout temps. Vous risquez de vous faire remorquer si vous êtes stationner dans la rue et votre voiture risque d'être endommagée. 

    Collecte des déchets : en raison des conditions hivernales, nous vous demandons de ramener vos poubelles et conteneurs sur votre propriété après les collectes. Si vous les laissez sur la voie publique, ils risquent d'être endommagés par la déneigeuse. La municipalité ne sera pas tenue responsable des dommages causés par le déneigement.

  • Notre équipe

    Don Pressé - Contremaître des travaux Publics - p. 3522

    Julien Després - Chauffeur 10 roues

    Shane Black - Manoeuvre

    Mark Fletcher - Opérateur

    L'équipe des travaux publics est composée de 3 employés membres du Syndicat de la fonction publique.

    Ceux-ci assument les tâches suivantes:

    • Entretien d'environ 75 km de chemins et routes, des fossés et des accotements
    • Remplacement et entretien des ponceaux
    • Installation de nouveaux ponceaux sur les chemins publics lors des nouvelles constructions
    • Dynamitage pour élargir les chemins lorsque requis
    • Dégager les chemins publics des arbres tombés ou autres débris lors de tempête
    • Réparation mineur de l'asphalte
    • Nettoyage et balayage des chemin asphaltés
    • Entretien des panneaux de signalisation, et des lampadaires
    • Entretien du parc et espaces verts, du chalet, de la patinoire et des jeux pour les enfants
    • Certains travaux d'entretien aux bâtiments et infrastructures de la municipalité

    Ce  département dispose d'un garage pour remiser et entretenir ces pièces d'équipements soit ; un tracteur, un camion à benne (10 roues), ainsi qu'une rétrocaveuse.